Rechercher

Finish pluvieux, skippers heureux


Il y avait un air de Bretagne ou de Normandie sur Getxo dans cette nuit du vendredi 30 au samedi 31 juillet où les 69 arrivées se sont étalées pendant près de 24H dans la rade du port basque de Getxo. Une fois arrivés, les cœurs des coureurs ont pu se réchauffer autour d'une bière basque et d'un bocadillo refaisant leur course à la lueur des néons du PC course. Laissant échapper un soupir de regret ou un sourire satisfait, tous les coureurs ont vécu, loin de la crise sanitaire et autres protocoles sanitaires, une parenthèse enchantée entre Port-Bourgenay et Getxo pour la première étape de la Puru Challenge Race.


Il fallait plus qu'un crachin discontinu pour sapper l'humeur des premiers arrivés menés par Pierre Le Roy (1019), premier proto solo et grand vainqueur de cette première étape dans la Golfe de Gascogne toujours aussi capricieux. Fabio Muzzolini (945) n'était pas en reste de bonne humeur en décrochant une belle 2e place concédée par Irina Gracheva (800) sur le dernier long bord de reaching. Malgré sa ténacité et une superbe gestion dans le petit temps dans la première partie de la course entre Port-Bourgenay et le tour de Belle-Île, le proto plan Lombard de la navigatrice russe n'a pas tenu la cadence face aux "scow" tout en puissance de ces concurrents directs.


En série solo, que la surprise fut belle pour Alberto Riva (993) ! Le jeune Italien, sans aucune nouvelle de ses concurrents directs depuis un certain temps sur son AIS, a appris sa victoire à son arrivée sur le ponton du port de Deportivo de Getxo ! Le goût du cava de la Rioja débouché pour l'occasion ne fut que meilleur. Son option Est et son audace furent payantes. Son dauphin, Romain Le Gall (987), l'a suivi avec 2 heures de retard. Tout s'est joué dans un mouchoir de poche pour la 3e place et c'est Anne-Claire Le Berre (1005) qui décroche le pompon avec à peine moins d'une minute d'avance sur Jean Marre (991) qui lui même a devancé Brieuc Lebec (994) de 2 secondes sur la ligne d'arrivée pour la 4e place !


En double proto, Marie Gendron et Geoffrey Morel (930) ont largement dominé leur catégorie avec une belle avance sur leurs deux concurrents Benoit Alt et Alexander Giovannini (716), qui ont souffert d'une avarie de dérive, et Julien Muller - Jean-Baptiste Odet (260), qui ont dû faire un demi-tour dès le départ pour réparer leur barre de safran et les forçant à reprendre un nouveau départ seulement 4 heures après le reste de la flotte.


Enfin en double série, les jeunes Vendéens Amaury Guérin et Arthur Penet (995) ont créé une petit surprise en devançant le duo Claire Montécot - Guillaume Quilfen (977) et Phillippe Ait-Iddir - Aymeric Belloir (976).


Les derniers arrivés ce samedi après-midi, dont les Espagnols Celso Rodriguez (585) dont c'était sa seule course courue de l'année, et son compatriote Jospe Martì (863) ont également pu apprécier le cachou basque qui aura logé tout le monde à la même enseigne mais n'a pas effacé le bonheur d'avoir traversé le désiré et redouté Golfe de Gascogne.








284 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout